AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez
 

 pleur du nourrisson

Aller en bas 
AuteurMessage
Marion
fondatrice
fondatrice
Marion

Féminin
Nombre de messages : 3087
Age : 37
Localisation : 92
Date d'inscription : 27/06/2007

pleur du nourrisson Empty
MessageSujet: pleur du nourrisson   pleur du nourrisson Icon_minitime1Ven 29 Juin - 10:08

pleur du nourrisson 20050910
Un moyen de communication

Pleurer est normal pour un bébé, c’est son moyen d’expression privilégié, sinon l’unique. Les pleurs sont un premier langage, et comme pour tout langage, une signification se cache derrière. Si au début ils vous déstabiliseront, au fil des semaines vous apprendrez à les décrypter et saurez, la plupart du temps, y répondre et les faire cesser. Car même s’il est naturel qu’un bébé pleure, cela ne justifie pas de le laisser seul avec ses cris, les premiers mois en tous cas. Aller voir le bébé, tenter de comprendre ce qu’il exprime, satisfaire sa demande ou tout simplement essayer de le calmer : telle est la meilleure attitude à adopter face aux pleurs du nourrisson. Et ce n’est en aucun cas le rendre capricieux ; bien au contraire, réagir ainsi contribue à la mise en place d’une relation de confiance avec le bébé.

Pourquoi bébé pleure-t-il ?

Jusqu’à 3 mois, les pleurs sont souvent dus à la faim. Facilement reconnaissables à leurs sons stridents qui vont en s’amplifiant, ils cesseront, logiquement, après la tétée ou le biberon

Des troubles digestifs peuvent également être à l’origine des pleurs. Ce sont les fameuses coliques des premiers mois. Impressionnantes, ces pleurs déstabilisent souvent les parents qui se sentent impuissants face à la douleur de bébé. Selon certains spécialistes, les coliques sont psychosomatiques ; l’enfant manifeste son mal-être, son anxiété par le corps. Pour d’autres il s’agit de réels problèmes intestinaux. Troubles psychologique ou digestifs, quoiqu’il en soit il ne faut pas laisser le bébé seul avec sa souffrance. Parlez-lui, soyez tendre, prenez-le dans les bras, essayez la technique du massage ou diverses positions pour tenter de calmer les douleurs. Enfin, il est courant que le nourrisson de moins de 3 mois pleure avant de s’endormir. Ces pleurs correspondent au sommeil agité, première phase du cycle durant laquelle l’enfant cherche son sommeil. Ne le réveillez-pas, cela nuirait à la mise en place de son rythme.

D’autres inconforts peuvent être à l’origine des pleurs. Bébé a mal digéré ou n’a pas fait un rot suffisant après la tétée, il est mal installé, il a trop chaud, trop froid, sa couche est sale, il a été brusquement tiré de son sommeil par du bruit, son rythme est déréglé, il a mal au dent … ou a tout simplement besoin d’affection. Quelque fois les cris seront uniquement le moyen d’extérioriser une tension intérieure, notamment le soir, ou de manifester un état de fatigue ; dans ce cas l’apaisement et le calme sont les meilleurs remèdes. Si vous ne parvenez pas à déceler l’origine de ces pleurs, essayez tout de même à le soulager. Le bercer, le promener, mettre de la musique douce, le masser, lui donner un bain, lui parler...vous découvrirez vite le meilleur moyen de calmer votre bébé. Dans tous les cas, gardez votre sang-froid ; les bébés ressentent la tension des adultes.
Au fil des mois, de nouveaux pleurs

Les causes internes, majoritaires les premiers mois, s’atténueront au cours de la première année. A partir de 6 mois, la plupart des pleurs auront pour origine des causes externes, souvent d’ordre relationnel.

En grandissant l’enfant est en effet la proie à de nouveaux sentiments, et avec de nouveaux « types » de pleurs. Pleurs d’ennui ou de solitude, en pleine période d'éveil, le bébé prend conscience des possibilités qui s’offrent à lui. Rester dans son lit l’ennuiera vite. Pensez à lui donner des jouets pour l’aider à patienter. Si vous êtes occupée, installez-le à côté de vous dans une chaise-haute, vous regarder sera un véritable spectacle. Face à toutes les découvertes qui l’attendent, viendront aussi les pleurs de frustration ou de rage. Encore trop petit pour faire certaines choses, sans compter ce que vous lui interdisez de faire... l’enfant vous fera vite comprendre son insatisfaction par des pleurs. Des pleurs de peurs apparaîtront également en grandissant. Plus il comprendra ce qui l’entoure, plus l’enfant sera susceptible d’éprouver un sentiment de crainte. Peur du médecin, peur du noir… sachez être là pour le rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entrevousetnous.exprimetoi.net
 
pleur du nourrisson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pleurs de bébé le soir ...p'têt plus de lait ???
» coliques du nourrisson
» Acné du nourrisson...
» Malaise du nourrisson.
» la mort subite du nourrisson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: l' arrivée de(s) bébé(s) :: info; accouchement et après-
Sauter vers: